Des crédits pour les prestations de soutien

La ville de Saint-Gall innove avec le projet «Zeitvorsorge»: les habitants qui aident des personnes âgées pour les tâches quotidiennes acquièrent du crédit-temps pour une future prestation de soutien. Careum Recherche examine le projet en collaboration avec Infras.

Situation de départ

Grâce aux progrès de la médecine et à l’amélioration des conditions de vie, un nombre croissant de personnes atteignent désormais un grand âge. Cela accroît en retour la demande de soutien, d’accompagnement et de soins. Parallèlement, le manque de personnel dans les domaines du social et de la santé empêche de couvrir ces besoins croissants. Cette évolution exige donc de trouver des solutions novatrices. Le projet «Zeitvorsorge» (prévoyance-temps), initié en 2012, en est une. Outre la ville de Saint-Gall et l’office cantonal des affaires sociales, des organisations locales participent à l’initiative.

Dirigé par la fondation Zeitvorsorge, le bureau est responsable de la gestion administrative de la prévoyance-temps. Le projet a commencé par une phase de test, à la mi-2014. Il s’intègre dans un groupe plus large de modèles similaires, aussi bien nationaux qu’internationaux (par ex. association Kiss).

L’idée centrale de la prévoyance-temps réside dans le «cumul» actif de prestations de soutien dans le cadre de la prévoyance vieillesse. Un nombre croissant de personnes âgées cherchent des activités qui leur permettent de s’investir au sens d’un pacte intergénérationnel durable. Les seniors encore en forme s’engagent en faveur de la prévoyance-temps et aident d’autres personnes âgées dans tous les aspects pratiques de la vie quotidienne. Un crédit est alors porté à leur compte individuel pour leurs interventions. Il pourra ensuite être utilisé ultérieurement, lorsque la personne concernée aura à son tour besoin de bénéficier des prestations d’autres participants à la prévoyance-temps. Il ne s’agit donc pas ici d’un travail classique de bénévolat. Durant la phase initiale, des fournisseurs professionnels de prestations comme Pro Senectute, les organisations de soins à domicile ou les établissements médico-sociaux et maisons de retraite, coordonnent les interventions des volontaires. Plus tard, les personnes disposant de crédits devront pouvoir faire elles-mêmes appel à des participants à la prévoyance-temps.
Le service pour les questions de société de la ville de Saint-Gall soumet maintenant le projet à une évaluation externe, après une courte durée de mise en œuvre. L’évaluation sera réalisée par un groupe de travail composé d’Infras (direction) et de Careum Recherche.

Projet

L’évaluation se concentre sur les expériences réalisées avec les organisations d’intervention rattachées, les participants actifs à la prévoyance-temps et les bénéficiaires de l’initiative. Le concept, l’organisation et la mise en œuvre du projet «Zeitvorsorge» seront évalués, tout comme les prestations et les effets qui en résultent pour les participants. Le public souhaite également savoir si le projet «Zeitvorsorge» permet véritablement d’empêcher ou de ralentir le transfert vers des établissements résidentiels.

Les questions centrales se réfèrent au final aux mêmes questions que celles désormais posées aux nombreux modèles de crédit de temps. Est-ce utile aux pouvoirs publics et aux individus? La prévoyance-temps répond-elle vraiment aux besoins de tous les participants? Le déroulé, les règlements et les structures organisationnelles sont-ils appropriés? Comment la coproduction entre les fournisseurs professionnels de prestations et les personnes dépendantes fonctionne-t-elle? La prévoyance-temps a-t-elle une influence sur les autres formes de bénévolat?

Du point de vue méthodique, l’évaluation s’appuie aussi bien sur l’analyse (quantitative et interprétative) des données à disposition ou nouvellement acquises que sur des éléments qualitatifs (par ex. groupes de réflexion et entretiens).

Équipe du projet

Infras (direction générale et direction opérationnelle du projet): Thomas von Stokar, Judith Trageser, Eva Gschwend
Careum Recherche: Prof. Dr. Ulrich Otto, Anna Hegedüs

Mandant

Service pour les questions de société, ville de Saint-Gall

Durée

mars 2016–juin 2017

Plusierus informations

Rapport de l'evaluation final (en allemand, mai 2017)
Rapport de l'evaluation KISS Schweiz (en allemand, juin 2017)
Zeitvorsorge St. Gallen
Vidéo informative du projet «Zeitvorsorge St. Gallen»
Association KISS
Quantification des bénéfices du système de prévoyance-temps KISS
(résumé en allemend de l'étude BASS d'avril 2016)