Une santé globale?

Perspectives et thèses sur la concurrence internationale autour des patients et l’avenir du tourisme de santé et de bien-être.

Le tourisme médical désigne différentes interventions et opérations médicales dans un autre pays que le sien, au cours de séjours dont la durée n’excède généralement pas celle de vacances. Les touristes médicaux affluent des pays industrialisés vers les pays émergents afin de bénéficier d’une bonne qualité à bas prix. À l’inverse, ceux des pays en développement cherchent des interventions de qualité supérieure dans les pays industrialisés. Il n’existe toutefois pas de touriste médical typique, car tous sont à la recherche d’une technologie et d’une qualité de pointe. Les patients veulent avoir toujours plus de poids dans les décisions portant sur l’évolution de leur santé.

Le tourisme de bien-être est quant à lui essentiellement caractérisé par des congés locaux. La clientèle, majoritairement féminine, utilise les offres principales de l’espace alpin européen, en Allemagne, en Autriche, en France et en Suisse. La Suisse fait figure de bonne pratique exemplaire, car elle a réussi à intégrer le bien-être dans la marque de tourisme et de santé «Suisse».

L’avenir du tourisme de santé sera influencé par la mondialisation croissante, l’évolution démographique, les progrès de la recherche biomédicale, la modification des modes de vie et la logique des marchés des biens de consommation. Dans le Working Paper 4, les auteurs estiment que les prestataires occidentaux bénéficiant du tourisme de santé sont plutôt ceux des secteurs de niches, en raison des prix élevés et d’une bonne infrastructure locale. Les pays émergents peuvent quant à eux couvrir les volumes croissants de traitement.

Working Paper 4

Sigrist, S., & Fenner, S. (2009). Gesundheit global? Zürich: Careum. PDF

Télécharger Télécharger